Startups et innovation : un entretien avec le CEO

axel

Cet été, le constructeur automobile Infiniti (marque Premium Nissan), a invité notre Directeur, Axel Pasqualini, afin de partager son expérience sur la création et la gestion de Startups. Séance tenue à la charmante Maison des Vigerons à Bursins (VD), en face de l’ensemble du conseil d’administration EMEA, Axel a dû parler de ses défis autour de la génération Y, la culture collaborative et de l’innovation continue. Dans cet article, nous avons extrait quelques-uns des sujets pour vous.

 

Bonjour Axel, parlons un peu de vous, de votre rôle de Directeur, d’Apptitude et de son histoire.

AP: Bien sûr! Eh bien, je suis Axel Pasqualini, Ingénieur logiciel, 30 ans et co-fondateur de Apptitude. L’entreprise est née en 2012, de la nécessité de notre ancien employeur, d’avoir des développeurs flexibles, locaux et qualifiés pour certains mandats donnés. Raphaël, Pierre et moi avons commencé dans notre salon, pour travailler sur les projets et trouver de nouveaux clients. C’est l’histoire de 3 amis dans leur garage qui créent une entreprise stable et durable, déjà 16 personnes. Dans mon rôle, je passe la plupart du temps à gérer des projets, collecter les besoins clients / idées et de les transformer à un concept digital. Je m’occupe aussi des finances, RH, la vente et le nettoyage de temps en temps ☺

 

En voilà une belle progression en moins de 4 ans! Avez-vous une recette magique ?
AP: ☺ Merci! La recette est simple: du travail, du « focus », de la création de valeur ; avec une pincée de chance. L’expérience client doit rester centrale; nous sommes dans une petite zone (Romandie), les gens se connaissent et parlent. Après quelques projets infructueux externalisés en Inde et aux Philippines, nous avons compris que nous ne créions pas suffisamment de valeur pour nos clients. Nous avons dû revoir notre proposition de valeur initiale: la création de produits digitaux avec une expérience utilisateur incroyable. Compte tenu des spécificités locales, des clients et de leurs attentes élevées ; nous pensons maintenant que nous ne pouvons pas/devons pas externaliser notre travail.

 

Pourriez-vous revenir sur l’expérience client et développer avec un exemple plus large?
Je suppose que tout le monde ici connaît le succès des Uber, Airbnb ou Lyft ☺. L’une des nombreuses choses qui font leur succès est certainement l’expérience client. Cela commence à partir de la page d’accueil, l’expérience utilisateur, le design sympa, les transactions sécurisées, la garantie de service et le service après-vente. Avez-vous déjà été annulée par votre hôte sur Airbnb à la dernière minute? Le service client Airbnb va remuer ciel et terre afin de vous trouver une alternative équivalente en moins d’une heure. Ceci est une véritable expérience client pour moi. Pour en revenir à Apptitude, vous avez toujours un projet qui ne va pas comme prévu. Nous faisons l’effort supplémentaire pour respecter les délais, la qualité et les fonctionnalités demandées.

 

Recrutement: comment attirer les meilleurs talents lorsque vous ne pouvez pas toujours leur offrir les mêmes options que les grandes entreprises?
Le recrutement est la chose la plus effrayante que vous pouvez faire dans une entreprise. Elle implique de nombreux paramètres et de risques, surtout quand vous êtes une petite structure. Les bons développeurs et codeurs sont une denrée rare en Suisse, ce qui les rend coûteux et ils le savent ☺ Par rapport aux grandes entreprises comme Swisscom, Crédit Suisse et beaucoup d’autres, une Startup offre d’abord et surtout une meilleure perception des impacts de son travail, par le collaborateur. Ceci est particulièrement important avec la génération Y (nés entre 1985~1995); ils ont besoin de voir quels sont les résultats directs de leurs actions; ils ont besoin de se sentir impliqués, responsables et ils ne doivent pas se sentir suivis ou pris au piège dans un travail ennuyeux. Avoir des horaires relativement libres, des projets sympa et innovants, des collègues souriants, pas de managers, des apéros, des fruits et du café à volontés ; sont quelques exemples. En fin de compte, le salaire devient un élément mineur de l’équation et n’est pas si important tant que le reste est là.

 

Comment avez-vous réussi à susciter la motivation dans les équipes pendant les périodes difficiles? Et pour le maintenir à un niveau élevé?
Les gens disent que je suis une personne positive et motivée. Je suis sûr que ce côté de ma personnalité fait la plupart du travail. Maintenant, garder la motivation élevée sur le long terme et retenir les meilleurs talents est un travail difficile. Il va avec ma réponse précédente; avoir des projets intéressants et se sentir impliqué, mais pas seulement. En tant que directeur, vous devez être un exemple, avoir la passion et de le montrer / le partager avec votre équipe. Vous devez célébrer les petites et grandes victoires pour l’équipe. Il faut bien définir et affirmer ce qui rend votre entreprise attrayante et différente des autres.

 

J’ai entendu que vous jouiez au Babyfoot, quel est votre meilleur coup?

Haha ☺ Je dirais “Flip-flap push-snake”. Quand vous voulez pour une partie ☺

Merci!

Share on LinkedInShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*